Parmi les cinq sens dont la nature nous a dotés, lequel, à votre avis, est le plus sollicité tout au long de notre vie ? Toutes les études sont formelles : c’est la vue.
Pour autant, ce cadeau si précieux n’est pas « renouvelable » et exige, pour perdurer, un entretien à long terme. En tant qu’opticiens conseil, il nous semble essentiel de vous sensibiliser aux gestes et aux reflexes élémentaires pour votre santé visuelle.

Sensation d’avoir les yeux qui tirent, qui brulent ou qui piquent, maux de tête, vision trouble… Les causes de ces désagréments sont principalement une sollicitation plus fréquente de la vision rapprochée, mais peuvent aussi provenir d’un trouble visuel non corrigé, du stress, de la pollution, de l’accélération des modes de vie, d’un éclairage artificiel ou d’un travail intensif sur écran.
 
Une fatigue souvent révélatrice de troubles visuels :
Si le temps de travail sur écran est trop long, la fatigue peut apparaître du fait de la focalisation sur l’écran mais aussi de l’immobilité liée à des problèmes posturaux. Mais la fatigue peut également survenir beaucoup plus tôt si l’on souffre d’un trouble visuel non corrigé, principalement astigmatisme ou hypermétropie. D’où l’importance de faire contrôler régulièrement sa vue.
 
Le syndrome des yeux secs : Travailler sur un ordinateur revient finalement à fixer un point lumineux. Résultat : on cligne moins des yeux, la sécrétion lacrymale qui protège de façon continue la surface de l’œil est restreinte, ce qui provoque une sécheresse oculaire accompagnée de fatigue et parfois de maux de tête.

Améliorer votre environnement de travail
  • Regarder vers le haut fatigue davantage que regarder vers le bas. En conséquence, placez votre écran de façon à ce qu’en vous tenant droit et en regardant droit devant vous, vos yeux tombent sur le haut de l’écran.
  • Votre écran doit être situé à une distance raisonnable correspondant à la longueur de vos bras.
  • Evitez que la lumière du jour n’arrive directement sur votre écran. Placez-le perpendiculairement aux fenêtres.
  • Faites la chasse aux reflets (store, rideaux)
  • Préférez des sources de lumières indirectes, un halogène derrière vous et/ou une lampe de bureau sur le coté.
  • Humidifiez l’air de la pièce et aérez souvent.
 
Décontractez-vous !
  • Essayez de rester physiquement aussi relax que possible, en évitant notamment les tensions dues à une mauvaise position
  • Regardez plusieurs fois par heure des objets éloignés.
  • Faites pivoter vos yeux à gauche, puis à droite, en regardant au loin, sans bouger la tête.
  • Reposez vos yeux en les couvrant avec les paumes de la main, sans pression, pendant 3 minutes.
  • Imposez-vous des pauses d’au moins 5 minutes toutes les heures et alternez les tâches (moment de non fixation de l’écran).
 
Conseil verres : Le traitement antireflets est l’idéal si vous travaillez sur ordinateur : il protège des reflets éblouissants et augmente la transparence de vos verres pour un confort et une vision de meilleure qualité.


 
Doses d’U.V. en augmentation, fragilisation de la couche d’ozone, acroissement de la durée de vie… nos yeux souffrent plus que jamais. Les U.V. sont présents dès le lever du soleil et plus encore si le ciel est dégagé. C’est lorsque le soleil est au zénith (à midi) que la quantité d’U.V. est la plus importante. Porter des lunettes de soleil de qualité doit donc devenir une habitude pour tous, y compris par temps nuageux.
 
Le rayonnement est distribué de 3 façons :
  • Soit direct,
  • Soit diffusé par l’atmosphère,
  • Soit réfléchi par les nuages ou une surface plane et claire : mer, sable, neige, murs blancs…
 
Le rayonnement du soleil réfléchi est souvent imperceptible donc dangereux !
  • 80% de réflexion sur la neige
  • 20% de la réflexion sur l’eau
  • 10 de réflexion sur le sable
 
 

 
Plus la vitesse augmente, plus votre champ visuel se réduit. Quand vous conduisez, vos yeux doivent repérer les objets en mouvement, les signalisations, les indices de danger, surveiller les trottoirs et les intersections pour réagir instantanément… Or il peut se passer 1 à 2 secondes entre la perception visuelle d’un obstacle et le premier geste de réaction : et 1 à 2 secondes à 60km/h, c’est déjà entre 17 et 34 mètres de parcourus.
Pour réagir à temps, regardez très en avant et gardez vos distances avec le véhicule précédant.
 
Faites contrôler votre vue régulièrement. Voilà la règle élémentaire de sécurité avant de prendre le volant. Demandez conseil à votre opticien pour un premier dépistage.
 
Conseil verres :
Les verres polarisants : la meilleure protection solaire au volant et en vacances !
  • Ils éliminent l’éblouissement dû à la réverbération de la lumière.
  • Ils améliorent la perception des couleurs, des contrastes et du relief.
  • Ils diminuent la fatigue visuelle.
 

 
Si les facteurs qui favorisent la perte d’acuité visuelle sont connus, tabac et rayonnements lumineux (U.V.) en tête de liste, ceux qui au contraire développent ce sens si précieux le sont beaucoup moins… à commencer  par ceux que l’on pourrait mettre dans nos assiettes !
 
Des vitamines pour la vue :
Les vitamines A, E, C et B2 sont des substances organiques nécessaires pour maintenir les yeux en bonne santé. Une consommation journalière de fruits et de légumes de saison suffit normalement à couvrir l’essentiel de nos besoins en vitamines.
  • Vitamine A : Œuf, persil, haricots, courgette, pêche, prune, huile de foie de morue, foie de porc, de veau et d’agneau, beurre, pissenlit, bette, épinard, endive, oseille, cerfeuil.
  • Vitamine C : Saumon, thon, cassis, haricots, goyave, kiwi, orange, foie d’agneau, de veau et de porc, persil, oseille, piment, cresson, pissenlit.
  • Vitamine E : Beurre, crème fraîche, laitue, huile d’olive, foie de porc, de veau ou d’agneau, germe de blé, arachide, laitue, cresson, huile de soja, huile de tournesol, de maïs, d’arachide.
  • Vitamine B2 : Brie, camembert, coulommiers, aubergine, noisette, pruneau, noix, foie de veau, rognons de veau, porc, livarot, levure de bière, soja, germe de blé, bette, orge.