Les p’tits couacs des p’tits yeux !

  • L’amblyopie :

L’enfant voit mal d’un ou deux yeux. On est parfois alerté par un port de tête inhabituel. Il est important d’identifier très tôt le problème et d’agir vite : avant 2 ans, il est possible de récupérer 100% de la vision : entre 2 et 6 ans 50%. Au-delà, la vision restera définitivement basse.

  • L’astigmatisme :

De près comme de loin, l’enfant voit déformé. Il confond les lettres proches comme le H et le M. Sous certains angles, il voit un ovale au lieu d’un cercle.

  • L’hypermétropie :

L’enfant fait beaucoup d’efforts pour voir de près. Il doit accommoder sa vision en permanence, ce qui le fatigue.

  • La myopie :

L’enfant voit mal de loin. C’est un défaut souvent héréditaire, qui peut augmenter avec le temps.

  • Le strabisme :

L’enfant louche, et peut voir double. C’est dû soit à un défaut visuel différent des deux yeux, soit à une faiblesse des muscles de l’œil.